naviguer notre

Centre d’information

Découvrez des articles et des ressources pertinents relatifs aux placements

Glossaire

Sections
A - F G-L M-R S - Z

A - F

Façon de déterminer l’influence de la répartition de l’actif et de la sélection de titres du gestionnaire sur le rendement du portefeuille par rapport à l’indice de référence. L’attribution du rendement concerne principalement la répartition sectorielle et la sélection d’actions.

La différence entre le rendement du portefeuille et celui de l’indice de référence.

Prêt non garanti par les actifs de l’émetteur qui représente, par conséquent, un risque plus élevé pour les prêteurs. En raison de l’ampleur du risque encouru, les taux d’intérêt de ces billets sont plus élevés que ceux des billets garantis.

Titre qui permet au porteur d’acheter une action sous-jacente de la société émettrice à prix fixe jusqu’à sa date d’expiration.

Type de placement en actions dans des sociétés qui cherchent à mobiliser du capital en vue d’augmenter ou de restructurer leurs opérations, de pénétrer de nouveaux marchés ou de financer une importante acquisition sans changement dans le contrôle de l’entreprise.

Enquête ou audit d’un placement ou d’un produit potentiel visant à confirmer les faits, ce qui peut comprendre l’examen des états financiers. Le contrôle préalable s’entend de la recherche entreprise avant de conclure une entente ou une transaction financière avec une autre partie.

Titre de créance à court terme consenti par des investisseurs.

Période qui s’étend du début de l’année en cours (de l’année civile ou de l’exercice) jusqu’au jour présent.

Le financement privé, comme l’indique son nom, est un type de financement négocié de façon privée pour financer les sociétés en quête de capitaux à affecter à des projets ou à d’autres initiatives. Ces instruments ne sont pas cotés en bourse et peuvent prendre différentes formes juridiques, y compris des prêts, des obligations ou des billets. Le financement privé et la dette privée appartiennent à la grande catégorie des placements non traditionnels. Leurs stratégies comprennent les prêts immobiliers, les prêts en difficulté, le financement direct, le financement mezzanine et le financement structuré.

Mesure de la capacité du gestionnaire de répartir efficacement les actifs d’un portefeuille dans différents segments. L’effet de la répartition permet de déterminer si la surpondération ou la sous-pondération de secteurs par rapport à l’indice de référence a une incidence positive ou négative sur le rendement global d’un compte.

Montant de capital minimal pouvant être investi dans un fonds de placement.

Document rédigé par un gestionnaire de placement et un client décrivant les règles générales applicables au gestionnaire. Cet énoncé présente les objectifs de placement généraux d’un client et décrit les stratégies que le gestionnaire devra adopter pour les atteindre. Il comprend également toutes contraintes ou restrictions à l’égard des stratégies ou des instruments de placement.

Société contrôlée par une société de portefeuille.

Les fonds négociés en bourse (FNB) sont des fonds qui reproduisent un indice comme l’indice composé S&P/TSX ou l’indice S&P 500. Ces instruments sont très attrayants en raison de leur structure de frais peu élevés qui ne grugent pas les rendements des investisseurs.

Les fonds non traditionnels investissent dans les catégories d’actif non traditionnelles, comme la dette privée, les placements privés, les infrastructures, l’immobilier et d’autres instruments qui produisent des rendements absolus. Ces fonds constituent de bons moyens de diversification du risque grâce à leur faible corrélation avec les fonds et titres négociés sur les marchés publics.

Frais versés pour la gestion d’une entreprise, d’une propriété, d’une stratégie ou d’actifs financiers pour le compte de tiers.

Un gain en capital est le résultat de la vente à profit d’un actif. En revanche, une perte en capital survient lorsque l’actif est vendu à perte. Le gain ou la perte en capital est déterminé en soustrayant le prix de vente du prix d’achat.

Titre dont la valeur dépend d’un actif ou d’un groupe d’actifs sous-jacents. Un produit dérivé comme tel est un contrat entre au moins deux parties dont le prix dépend des fluctuations de l’actif sous-jacent.

Stratégie de placement qui vise à équilibrer les risques et le rendement en répartissant les actifs d’un portefeuille selon des objectifs, une tolérance au risque et un horizon de placement particuliers.

Le financement par emprunt renvoie aux sommes empruntées par des particuliers ou des entreprises pour financer un projet, un événement ou simplement acheter un bien ou un service. Dans le monde des affaires, emprunter des fonds pour financer des projets est parfois préférable au financement par actions si le coût des fonds est faible, car l’intérêt sur la dette est assorti d’un traitement fiscal avantageux et est facile à mesurer.

G-L

Document rédigé par un gestionnaire de placement et un client décrivant les règles générales applicables au gestionnaire. Cet énoncé présente les objectifs de placement généraux d’un client et décrit les stratégies que le gestionnaire devra adopter pour les atteindre. Il comprend également toutes contraintes ou restrictions à l’égard des stratégies ou des instruments de placement.

Lorsqu’au moins deux particuliers ou entités mettent leurs fonds en commun pour investir collectivement, c’est ce qu’on appelle un fonds de placement. Si ce fonds reste ouvert pour accueillir de nouveaux investisseurs, on parle alors d’un fonds de placement à capital variable. À l’opposé, un fonds à capital fixe, qui émet au départ un nombre limité d’actions, est normalement fermé aux nouveaux investisseurs.

Un gain en capital est le résultat de la vente à profit d’un actif. En revanche, une perte en capital survient lorsque l’actif est vendu à perte. Le gain ou la perte en capital est déterminé en soustrayant le prix de vente du prix d’achat.

Façon d’octroyer, de vérifier et d’offrir des conseils en matière de transactions portant sur des garanties afin de réduire le risque de crédit dans le cadre de transactions financières non garanties.

Pondération maximale permise conformément à la politique de placement pour une catégorie d’actif donnée.

Pondération minimale permise conformément à la politique de placement pour une catégorie d’actif donnée.

Degré de facilité avec lequel un actif ou un titre peut être rapidement acheté ou vendu sur un marché à un prix reflétant sa valeur intrinsèque.

Les placements non traditionnels liquides visent à donner aux investisseurs accès à des stratégies non traditionnelles, comme les fonds de couverture sous la forme de fonds communs de placement ou de fonds négociés en bourse (FNB), qui seraient autrement inaccessibles en raison de leur illiquidité. L’objectif principal des stratégies non traditionnelles liquides est de produire des rendements absolus et leur corrélation avec les enjeux publics est généralement faible, ce qui en fait de bons instruments de diversification du risque.

M-R

Façon de déterminer l’influence de la répartition de l’actif et de la sélection de titres du gestionnaire sur le rendement du portefeuille par rapport à l’indice de référence. L’attribution du rendement concerne principalement la répartition sectorielle et la sélection d’actions.

Le financement privé, comme l’indique son nom, est un type de financement négocié de façon privée pour financer les sociétés en quête de capitaux à affecter à des projets ou à d’autres initiatives. Ces instruments ne sont pas cotés en bourse et peuvent prendre différentes formes juridiques, y compris des prêts, des obligations ou des billets. Le financement privé et la dette privée appartiennent à la grande catégorie des placements non traditionnels. Leurs stratégies comprennent les prêts immobiliers, les prêts en difficulté, le financement direct, le financement mezzanine et le financement structuré.

Lorsqu’au moins deux particuliers ou entités mettent leurs fonds en commun pour investir collectivement, c’est ce qu’on appelle un fonds de placement. Si ce fonds reste ouvert pour accueillir de nouveaux investisseurs, on parle alors d’un fonds de placement à capital variable. À l’opposé, un fonds à capital fixe, qui émet au départ un nombre limité d’actions, est normalement fermé aux nouveaux investisseurs.

Partie du secteur financier qui participe à la création, à la promotion et à la vente d’actions, d’obligations, de devises et d’autres instruments financiers. Les courtiers et les sociétés de courtage créent et offrent des produits qui sont fournis aux investisseurs.

Le nombre d’instruments financiers distincts détenus dans un portefeuille et pouvant appartenir à toutes les catégories d’actif, y compris les actions, les titres à revenu fixe, les liquidités et les placements non traditionnels.

La solvabilité d’un gouvernement ou d’une société qui émet des obligations, déterminée par des agences de notation comme Moody’s, S&P et Fitch.

L’Organisation de coopération et de développement économiques, une organisation internationale réunissant trente-six pays. Les membres de l’OCDE sont tous dotés d’un régime démocratique reconnaissant le principe de la libre économie.

Terme employé pour désigner les sociétés présentant une capitalisation boursière relativement petite (p. ex., une capitalisation boursière allant de 300 millions de dollars à environ 2 milliards de dollars). La capitalisation boursière d’une société correspond à la valeur de marché de ses actions en circulation.

L’expression placement privé renvoie aux fonds investis directement dans des sociétés privées non cotées en bourse. Les placements privés peuvent cibler des sociétés ouvertes dans le cadre de rachats visant à les privatiser. Les placements privés appartiennent à la grande catégorie des placements non traditionnels.

Les placements non traditionnels liquides visent à donner aux investisseurs accès à des stratégies non traditionnelles, comme les fonds de couverture sous la forme de fonds communs de placement ou de fonds négociés en bourse (FNB), qui seraient autrement inaccessibles en raison de leur illiquidité. L’objectif principal des stratégies non traditionnelles liquides est de produire des rendements absolus et leur corrélation avec les enjeux publics est généralement faible, ce qui en fait de bons instruments de diversification du risque.

Titre dont la valeur dépend d’un actif ou d’un groupe d’actifs sous-jacents. Un produit dérivé comme tel est un contrat entre au moins deux parties dont le prix dépend des fluctuations de l’actif sous-jacent.

Titre qui comble l’écart entre un titre de créance et une action et visant à refléter certaines de leurs caractéristiques. En général, il est structuré comme un placement pour lequel le rendement financier est calculé sous forme de pourcentage du flux de revenus futurs de l’entité émettrice.

Transaction lors de laquelle l’équipe de direction d’une entreprise achète les actifs et les activités de l’entreprise qu’elle gère.

Mesure statistique du rendement global d’un gestionnaire de placement lors de marchés baissiers. Ce ratio est utilisé pour évaluer le rendement d’un gestionnaire de placement par rapport à un indice au cours des périodes où ce dernier s’est replié. Il est calculé en divisant le rendement du gestionnaire par le rendement de l’indice au cours de la période de baisse et en multipliant ce résultat par 100.

Mesure statistique du rendement global d’un gestionnaire de placement lors de marchés haussiers. Le ratio d’encaissement des hausses est utilisé pour évaluer le rendement d’un gestionnaire de placement par rapport à un indice au cours des périodes où ce dernier a grimpé. Le ratio est calculé en divisant le rendement du gestionnaire par le rendement de l’indice au cours de la période de hausse et en multipliant ce résultat par 100.

Rendement total prévu d’une obligation si elle est détenue jusqu’à son échéance. Il est considéré comme le rendement à long terme d’une obligation, mais il est exprimé en taux annuel.

Mesure qui détermine l’appréciation ou la dépréciation, exprimée en pourcentage, d’un actif, comme une action ou un fonds commun de placement, au cours d’une période donnée.

Rendement d’un placement sur une période de temps exprimé en pourcentage annuel pondéré en fonction du temps. Les sources de rendement peuvent comprendre les dividendes, le rendement en capital et la plus-value du capital.

Moyenne géométrique du montant d’argent procuré par un placement chaque année pour une période de temps donnée. Le rendement total annualisé est calculé sous forme de moyenne géométrique pour montrer le montant que toucherait un investisseur sur une période de temps si le rendement annuel était annuellement composé.

Stratégie de placement qui vise à équilibrer les risques et le rendement en répartissant les actifs d’un portefeuille selon des objectifs, une tolérance au risque et un horizon de placement particuliers.

S - Z

Acronyme de « société en commandite simple ».

Technique de gestion active de portefeuille qui mise sur la sélection judicieuse d’actions en particulier plutôt que sur la répartition globale de l’actif.

Le financement par emprunt renvoie aux sommes empruntées par des particuliers ou des entreprises pour financer un projet, un événement ou simplement acheter un bien ou un service. Dans le monde des affaires, emprunter des fonds pour financer des projets est parfois préférable au financement par actions si le coût des fonds est faible, car l’intérêt sur la dette est assorti d’un traitement fiscal avantageux et est facile à mesurer.

Engagement d’un individu à fournir, à une date convenue, une somme d’argent pour un placement.

Processus qui consiste à fournir davantage de garanties qu’il le faut pour obtenir du financement.

Le taux de rendement est défini comme étant le rendement que peut réaliser un investisseur sous forme d’intérêts, de dividendes et de gains en capital. Aussi connu sous le nom de rendement total, le taux de rendement d’un placement peut être différent selon les actifs, mais il est toujours présenté en tant que pourcentage selon la somme investie ou la valeur marchande actuelle du titre.

Mesure de la fréquence à laquelle les actifs d’un portefeuille sont achetés et vendus par le gestionnaire.

Certificat ou autre instrument financier affichant une valeur monétaire et pouvant être négocié. Les titres sont généralement classés par titres de capitaux propres, comme des actions, et par titres de créances, comme des obligations et des débentures.

Tout type de placement en vertu duquel l’emprunteur ou l’émetteur a l’obligation de verser un montant fixe selon un calendrier préétabli. Par exemple, un emprunteur pourrait devoir verser des intérêts à taux fixe une fois par année et rembourser le capital à l’échéance.

Tous les trois mois.

Valeur correspondant au montant initialement investi dans un fonds, plus les placements supplémentaires effectués au fil du temps, plus les intérêts et les dividendes réinvestis, moins la valeur de tout montant retiré.

La valeur d’un actif ou d’un placement s’il était négocié sur le marché à un moment donné.

Centre d’information

Notre centre d’information représente une collection grandissante des meilleurs guides, outils et articles disponibles pour vous aider à atteindre tous vos objectifs de placement, financiers et d’affaires.

NAVIGUER

FAQ

Vous avez une question? Vous en avez plusieurs? Nous comprenons. Cliquez sur l'un des boutons ci-dessous pour trouver vos réponses.

Explorer

BLOGUE

Parcourez nos articles pour avoir un aperçu des questions les plus fréquemment posées à propos de nos fonds.

parcourir